La tristesse n'est qu'une saison

by Éric Charland

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $5 CAD  or more

     

1.
Je cherche en vain les étoiles Quand la noirceur s’amène Je ne compte plus les poisons Qui coulent dans mes veines Il y a si peu à croire Je ne vois que des murs Mais il y a tant à boire C’est la dernière je le jure Nos amours sont mortes Et je n’ai plus de feu Mais ouvre-moi ta porte Qu’on se sente seuls à deux Le temps est un feu de circulation Qui ne peut jamais m’arrêter Je me tiens loin des autoroutes Car qui sait si je reviendrai Je suis le vent du nord qui affronte Le lever du soleil en solo Et je m’agrippe aux heures Comme je m’agrippe à mon manteau Nos amours sont mortes Et je n’ai plus de feu Mais ouvre-moi ta porte Qu’on se sente seuls à deux Je suis seul dans la rue devant chez toi Tiens-moi compagnie que pour ce soir Je suis seul dans la rue devant chez toi Tiens-moi compagnie que pour ce soir Nos amours sont mortes Et je n’ai plus de feu Mais ouvre-moi ta porte Qu’on se sente seuls à deux
2.
Éphémère 03:11
Mes amours Ne sont plus ce qu’ils étaient Mes dérives Ne sont plus que regrets Mes désirs Sont de plus en plus gentils L’impression Que j’ai perdu qui je suis Dans l’éphémère, dans l’éphémère Où chaque seconde pourrait être la dernière Je drague Des garçons qui s’en foutent Et qui rient Quand moi j’ai peur d’exister Ils ne disent Rien car ils sont beaux Ils sourient Puis prennent leur café en photo Dans l’éphémère, dans l’éphémère Où chaque seconde pourrait être la dernière Dans l’éphémère, dans l’éphémère Où chaque seconde pourrait être la dernière
3.
Petite mort 04:19
Qu’est-ce que tu vois Dans ma petite mort Penses-tu à moi Quand tu joues avec ton corps Qu’est-ce que tu crois J’ai essayé de ne pas m’en faire Mais c’est toi que je vois Même lorsque j’éteins la lumière Je n’y peux, je n’y peux, je n’y peux rien Moi je veux, moi je veux, moi je veux ton corps sur le mien Ça fait un temps Que je n’ai pas vu tes yeux Et je t’entends Dire que c’est pour le mieux On est ailleurs, je sais On a fait taire nos envies Mais qu’est-ce que je donnerais Pour encore une autre nuit Je n’y peux, je n’y peux, je n’y peux rien Moi je veux, moi je veux, moi je veux ton corps sur le mien Reviens faire semblant Tout près de moi Et ne fais pas un bruit Reviens faire semblant Encore une fois Et ne fais pas un bruit Je n’y peux, je n’y peux, je n’y peux rien Moi je veux, moi je veux, moi je veux ton corps sur le mien
4.
Sous des milliards de larmes Des tremblements de terre Le bruit des alarmes Ne veut plus se taire Le sourire caché Par des soldats de plomb Dans ta chambre vide Tu n’entends plus un son Ne vois-tu pas que rien Ne reste pour de bon Même la tristesse N’est qu’une saison Tu attends doucement Que le soleil se lève Même si prendre son temps Veut dire un peu le perdre Tu aimerais être comme eux Libre comme le vent Faire l’amour à qui tu veux Croire en tes sentiments Ne vois-tu pas que rien Ne reste pour de bon Même la tristesse N’est qu’une saison Le monde n’est pas meilleur Sous d’autres cieux Non, le monde n’est pas meilleur Sous d’autres cieux Ne vois-tu pas que rien Ne reste pour de bon Même la tristesse N’est qu’une saison Et si leur paradis N’était qu’une illusion Dis-toi que la tristesse N’est qu’une saison
5.
Je croyais ne plus penser à toi Ni tomber pour un garçon comme ça Mais comme l’automne tu reviens C’est pareil chaque fois Comme une bombe qui ne fait aucun bruit T’étais le premier, ma première fois J’ai trouvé un pays sur ton corps Une religion dans ta voix Dans mes rêves, dans le métro J’espère encore Dans les bas de mes idéaux J’espère encore te croiser Pour que tu me parles de rien Pour que tu me parles de ta vie C’est noir et blanc ou rose et jaune Penses-tu un peu à moi aussi Maintenant je flotte dans un lit noir Sur des bouées qui n’offrent pas mieux Est-ce que toi aussi tu danses la nuit Avec des larmes dans tes yeux Dans mes rêves, dans le métro J’espère encore Dans les bas de mes idéaux J’espère encore

credits

released January 19, 2018

Paroles et musique : Éric Charland
Réalisation et prise de son : Éric Goulet

Guitares, Piano, Synthétiseurs et Voix : Éric Charland
Basse : Louis-Étienne Sylvestre
Batterie : Maxime Reed-Vermette

Mixage : Ghyslain-Luc Lavigne
Mastering : Marc Thériault, Le Lab Mastering
Direction Artistique et Stylisme : Laurie TB
Graphisme : Laura Gagné
Photographies : Ludovic Rolland-Marcotte

Enregistré au Studio Os Parleurs en 2017

license

all rights reserved

tags

about

Éric Charland Montreal, Québec

Avec son deuxième minialbum, La tristesse n’est qu’une saison, le jeune auteur-compositeur-interprète Éric Charland explore de nouvelles sonorités électroniques d’inspiration anglo-saxonne, complexes et raffinées. La tristesse n’est qu’une saison plonge dans une ambiance nocturne mystérieuse où l’aube, lumineuse, semble se laisser deviner. ... more

contact / help

Contact Éric Charland

Streaming and
Download help

Report this album or account

If you like Éric Charland, you may also like: